Dimanche de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dimanche de Noël

Message  KENZO le Ven 8 Oct - 15:21

Dans mon service au PLA, personne ne veut travailler les dimanches de décembre.
Pour l'instant l'adjointe m'a dit : Je serais obligé de choisir certaines personnes pour venir travailler.
On-t-il le droit de nous obliger a travailler le dimanche ???
avatar
KENZO

Messages : 118
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

les dimanches

Message  théano le Ven 8 Oct - 15:49

Hello Kenzo,
J'ai un élément de réponse pour toi (à condition que tu ne sois pas dans un magasin où l'ouverture le dimanche est habituelle, mais visiblement ce n'est pas le cas) : tu liras dans le compte-rendu du CE du 26 novembre 2009 : "Avis du CE sur l'ouverture des magasins les dimanches de fin d'année : [...] Le travail de ces jours d'ouvertures exceptionnelles se fait sur la base du volontariat, avec paiement double et récupération." En revanche, je ne sais pas si la donne va (ou peut) changer cette année...

théano

Messages : 220
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimanche de Noël

Message  Amaz le Ven 8 Oct - 16:31

Normalement, oui, c'est du bénévolat.

Mais il est arrivé que sur certaines équipes réduite, quand il n'y avait pas assez de monde volontaire, certains aient des pressions pour venir travailler le dimanche.

Après, jusqu'à quel point c'est légal... Mystère !
avatar
Amaz

Messages : 221
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : Sud-ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimanche de Noël

Message  KENZO le Ven 8 Oct - 16:50

Des pressions, oui c'est sur qu'on en aura, mais sommes nous sûr d'être dans notre droit en refusant de travail le dimanche ?
avatar
KENZO

Messages : 118
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pressions

Message  Invité le Ven 8 Oct - 17:04

Pressions, encore et toujours. Quand je pense à ces séances de CE où on nous affirmait, les yeux dans les yeux, qu'aucunes consignes n'étaient données dans ce sens. je veux vous dire et je vais m'attirer la foudre de bon nombre de salariés que les pressions existeront tant qu'on y répondra. je sais (oh que je sais) que c'est difficile d'être dans le conflit, en plus de la fatigue. Mais, vous êtes dans votre droit de refuser les dimanches. Rien n'est écrit dans votre contrat. Mais préparez vous à des représailles (demandes de modul et divers refusées ... ) c'est le prix à payer. Pour moi, ça vaut le coup, sachez que, quand vous êtes dans votre droit, que vous faites correctement votre travail, vous devez vous sentir inattaquables. "sois irréprochable, marie me disait ma première CS à Sorgues Sonia Jourdannet femme exceptionnelle, licenciée pour présomption de délit d'initiée avec la CGT en 2004. Si je suis lue en haut lieu, ça doit rappeler des souvenirs ... quand à moi, Sonia est encore mon amie de coeur et nous sommes toujours en contact; ainsi va la fidélité aux gens de valeur.
Marie No

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

dimanche

Message  misswillow le Sam 9 Oct - 20:22

kikoo,

travaillant dans un magasin parisien, nous sommes ouvert 7/7. Normalement on tourne régulierement, or avec le peu d'effectif que nous sommes (5 pour le pla) dont 1 en cp et 1 en arrêt maladie (pendant une période de remodling entre la rentrée et la braderie), nous voila plus que 2 par jour, y compris le samedi et le dimanche et bien c'est l'enfer pour les clients et nous. Et puis il faut bien assurer les dimanches : résultat, en 7 semaines de boulot, j'ai bossé 6 week end de suite (samedi et dimanche). C'est ça ou le patron qui te dit "c'est pas grave si tu peux pas venir, on ne fera pas notre chiffre et tes collègues seront dans la m...." : qui a parlé de pression !?!

Allez courage il ne reste plus que noel, l'inventaire et la braderie de février avant un peu de calme.
avatar
misswillow

Messages : 23
Date d'inscription : 24/09/2010
Age : 36
Localisation : ile de france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pression

Message  Invité le Dim 10 Oct - 10:22

le patron qui te dit "c'est pas grave si tu peux pas venir, on ne fera pas notre chiffre et tes collègues seront dans la m...."

je ne suis pas d'accord, tes collègues sont capables de comprendre et le chiffre c'est l'organisation (renforts, cdd) du directeur qui en est responsable.
il faut arrêter de tt prendre sur le dos, c'est la grande force de cette entreprise de jouer sur l'affectif. En papotant avec Grumpf, on se disait que c'est le taf des "anciens" tombés dans le piège de faire cesser ces comportements. Nous savons de quoi il retourne avec le recul. j'y ai bcp cru et mon rôle est de vous dire que je me suis leurrée il faut changer comme l'entreprise a changé
Marie No

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimanche de Noël

Message  Amaz le Dim 10 Oct - 11:02

Pour Misswillow

J'ai moi-même connu ce genre de pression-là. Je vais donc te raconter un beau conte de Noël.

Pour ne pas foutre les collègues dans la m**** je suis venue, chaque jour, malgré mon épuisement. Et un samedi après-midi sur la période de Noël, je me suis retrouvée avec en face de moi une cliente. Je voyais sa bouche bouger, et j'entendais des mots totalement assourdis que je ne comprenais pas. Après avoir dit à 2/3 reprise à cette dame que je ne comprenais pas ce qu'elle me disait, j'ai vu son visage changer. Elle m'a fait m'asseoir sur un pied d'éléphant qui était dans les parages et à commencé à prendre mon pouls, vérifier l'intérieur de mes paupières (anémie) toussa. Et la question qui tue : depuis quand vous n'avez pas eu de congés, ou 2 jours de repos d'affilée ? 1 an et demi que je n'ai pas eu de congés, Madame (et oui, les CDD reconductibles, toussa) et depuis 6 mois je n'ai pas eu un seul samedi ou lundi.
Elle m'a dit, il faut que vous rentriez chez vous maintenant ! Vous allez faire un malaise. J'ai répondu, je ne peux pas. C'est moi qui ferme. Elle m'a emmené au café, m'a fait boire de l'eau sucrée et m'a payé je ne sais plus quoi à manger. Elle a insisté. Vous réglez ça avec votre chef pour rentrer chez vous maintenant. Sinon, je vais à l'accueil, je demande votre directeur et je vais gueuler !
J'ai cédé et je suis allée voir mon chef, qui a quand même réalisé que j'étais livide. Je suis rentrée chez moi un samedi de noël vers 16h. Je me suis réveillé le dimanche suivant à 19h30.
J'ai mangé, j'ai re-dormi, et je suis allé travailler le lendemain.

Je ne sais toujours pas comment j'ai réussi à conduire jusqu'à chez moi. Je pense que je n'étais absolument pas en état de prendre la voiture. L'histoire ne s'est pas mal terminée. J'ai eu beaucoup, beaucoup de chance ce jour-là...

Depuis, ben, je suis désolée, mais mes collègues, même si je les apprécie beaucoup, ils passent après moi et ma famille.
avatar
Amaz

Messages : 221
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : Sud-ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimanche de Noël

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum