souffrance

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

souffrance

Message  Invité le Ven 5 Nov - 20:51

bonsoir Tous,
j'ai du prendre du recul, face à une situation de souffrance ds mon magasin, pour moi ,et beaucoup de mes collègues/amis. je ne voulais pas risquer de mélanger mes difficultés, dans ce forum qui est là pour tous. Mais ce qui se passe ds mon magasin est véçu dans d'autres. Je suis témoin, et nous sommes victimes d'une grave dérive DM. Cela dure depuis plus d'un an et je ne suis pas intervenue à la place des mes collègues qui se sont tues. je ne suis pas DP, ne suis plus élue CE . Mais, une attaque violente envers moi m'a déterminée à poser une plainte auprès de l'inspection du travail (puis auprès la médecine du travail) à mon nom, permettant d'ouvrir le dossier. Les élues CGT du CE ont porté le sujet auprès du nouveau DRH. Ce que je veux vous dire ce soir, c'est qu'il ne faut pas hésiter à faire valoir vos droits au respect. la loi existe. En ce qui nous concerne, le DRH a réagi très vite, avec un audit terrain. S' agit' il d'une volonté de changement, je ne sais pas. J'attends de voir ce qui se passera ailleurs et surtout pour "loute" dont le témoignage a provoqué l'émeu et la réaction immédiate des DR.
Personnellement, j'ai toujours envie de croire en l'amélioration. Utopiste ? YES
Marie


Dernière édition par Marie le Mar 16 Nov - 20:43, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ensemble

Message  Invité le Ven 5 Nov - 21:27

après vous avoir écrit, je suis sortie ds le jardin, une clop, mon chien et je pensais à vous, à nous...
et j'ai pensé : il n'y a pas d'issue sans le collectif.
marie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  zangief le Ven 5 Nov - 21:37

salut

une idée, des milliers de gens derrière

sans ces gens derrière,on arrivera a rien
c'est ce que je pense

@+

zangief

Messages : 249
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le forum est l'outil de construction de ce Collectif

Message  Admin le Sam 6 Nov - 4:32

Oui le forum est un outil qui va nous permettre de construire ce collectif.
Il est là pour que tout le monde sache qu'il n'est pas seul, pour que l'on puisse communiquer, échanger les idées et les informations.
Et avancer, Ensemble vers des conditions de travail homogènes et plus respectueuses de l'être humain.

Par exemple, nous savons que des fois des erreurs sont commises. Des erreurs graves. A cause principalement de " la course contre le temps" et de décisions prises par des personnes différentes, ne connaissant pas forcément le dossier à fond.
Si déjà, nous pouvons faire avancer les choses par rapport à cela nous aurons fait un grand pas en avant.

Ensuite avec le temps, nous pouvons devenir une vrai force de propositions de ce Collectif de Cultura.
Et pour cela, il faut que les centaines de lecteurs anonymes que je vois circuler sur le forum s'inscrivent pour échanger Ensemble.

Admin
Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 27/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://salariescultura.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  Amaz le Mar 16 Nov - 19:29

Aujourd'hui, en réception, je suis restée 10 minutes de plus, bénévolement, pour montrer, à ma petite collègue en CDD l'outil praxiel... Elle envisage de devenir bibliothécaire. Elle n'avait jamais vu cet outil fonctionner...

J'aime à croire qu'au milieu de ce chaos, des fleurs peuvent s'épanouir...
avatar
Amaz

Messages : 221
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : Sud-ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

C'est vous les fleurs

Message  Admin le Mar 16 Nov - 21:07

Marie, Amaz se sont vous les fleurs de Cultura. Merci aux personnes comme vous de maintenir cette humanité dans ce système archaïque, prêt à s'écrouler.
Il faut que les salariés comprennent que ce sont eux qui créent la richesse. Sans eux, les entreprises sont rien : des coquilles vides.

I love you

Admin
Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 27/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://salariescultura.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

à reculons, nous allons !

Message  Invité le Mer 19 Jan - 17:57

ça bouge, dans le magasin mais dans quel sens ? Une réaction qu'on me transmet, je vous la livre (sic)
nouvelle phrase forte des SC ? nouvelle tendance subliminale new-âge post-apocalyptique ? C'est chacun son tour dans cette enseigne pour tenter de pallier les difficultés progressives de chaque secteur et ne pas se remettre en question sur de mauvais choix managériaux, commerciaux et économiques !

Marie Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

de profundis

Message  Invité le Dim 23 Jan - 16:15

et j'aurais pu appeler cette réponse "courage, fuyons"
Face à ce désastre humain, je commence effectivement à désespérer. La nouvelle DRH, même en peu de temps, n'a montré aucune avancée, si ce n'est une lecture du forum et un buzzzzz. Sur le terrain, malgré vos alertes sur ce forum, rien ne change.
Dans notre magasin, le sujet "souffrance" bénéficie d'un enterrement "fosse commune". Je n'en reviens encore pas et m'interroge : quelle raison de conserver une DM dont un audit Rh a largement montré les limites et qui va être en charge du Livre, creuset des plaintes ! Une stratégie ? Un manque de dm disponibles ? Et en plus, on nous accuse du départ d'un jeune CSE à qui personne n'a donné sa vraie chance et qui se révèle, sorti de la couveuse dm, un chouette garçon.
Nous, les anciens, ne pouvons pas nous accommoder de ce non-sens . Nous avons beaucoup donné, nous y avons trop cru, l'entreprise est jeune ... moins jeune .... datée ! et rien n'avance et même, sur certains sujets, recule.
Mes amis, j'ai envie de vous dire "courage, essayez de fuir " Portez vos forces, votre savoir et votre énergie ailleurs. En attendant ..., continuez à résister et à "vous indignez". On sait jamais, ça peut évoluer ???
Cultura après nous recrutera des nouveaux qui rêveront moins en l'entreprise, bref des salariés. trouvera t' elle ce qui a fait sa force ? Pas si sûr.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

France Inter

Message  Invité le Sam 26 Fév - 17:49

Ce matin, une super émission dont je vous mets le lien.
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/on-arrete-pas-eco/
Si vous avez le temps, écoutez là, en particulier Hubert Landier Vice-président de Synergence et spécialiste des audits de climat social et des risques psychosociaux et Dominique Meda Chercheuse au Centre d'études sur l'emploi (CEE), philosophe et sociologue.
Au fait, dans notre magasin, rien ne change. Les cibles varient mais "l'esprit" perdure.
Bon dimanche, reposez-vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

suffrance en magasin

Message  grenouille le Lun 28 Fév - 9:36

chez nous aussi la souffrance régne!!! Départ d'un collègue, son remplacement est rapide collègue d'un autre secteur qui souhaite changer d'orientation, jusque là tout va bien. Mais non remplacement de la collègue (qui était en service)Du coup , coup de massue pour les CDV service. Changement d'organisation à prévoir, une personne en moins en caisse,( déjà que les précédents départs n'étaient pas remplacé budget oblige...),Pause obligatoire de 2 heures, plus de samedi (rare mais parfois bénéfique pour le CDV. Oui c'est vrai les pauses doivent être comprise entre 2 heures et 1/2 heure, c'est dans le contrat de travail!! Mais faute de moyens (dixit la DM) mes collègues vont devoir supporter une charge de travail supplémentaire, elles peuvent tout juste assumer les missions qu'on leur demande. Cultura , entreprise où il fait bon vivre !!! mes collègues qui vont renter chez elles vers 21h parce qu'il y la route, le petit dernier à récupérer chez la nounou et qui auront perdu 1 heure dans la journée (bien obligée de rester sur le magasin durant les 2 heures de pauses quant on a 30mn de route aller pour rentrer chez soi!!!) Pour l'instant elles n'ont rien entrepris (sauf parler de leur malaise au DP). Seul avantage pour la direction, lors des EA (l'an prochain ) si tout reste dans l'état des choses actuelles, pas de promotion pour mes collègues (difficile d'effectuer sereinement et sérieusement les missions confiées si on ne nous donne pas les moyens d'y accéder!!!
J'entend régulièrement de la part de mes collègues l'envie d'aller voir ailleurs!!! C'est alarmant.....

Courage à toutes et à tous et résistez

Sad Sad
avatar
grenouille

Messages : 24
Date d'inscription : 14/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

partage

Message  Invité le Lun 28 Fév - 18:17

Que dire ? Répondre qu'aujourd'hui lundi, la fatigue est déjà là pour beaucoup. Il y a la semaine à tenir, les suivantes ... les accueils débordés par le téléphone avec les clients qui attendent en caisse, les opés à replier ou monter, le sous-effectif qui continue à gagner du terrain, les colis qui s'entassent en réception pleins de nouveautés et de commandes clients datant de plus de 10 jours, les retours énormes suite aux opés justement et aux commandes SC faites pour gagner des points de remise sur nos pauvres dos épuisés (je parle du Livre mais c'est idem en PLA et DVM)
Souvent je pense à cette scène dans 'Indiana Jones et le temple maudit" avec tous ces enfants qui poussent des chariots dans la mine. Le trait est exagéré mais c'est une image qui doit vous parler ...
Ces pauses de 2h amplifient la journée bien au-delà d'une heure, temps réel. C'est une heure de perdue pour leur vie privée qu'ils passent à errer dans le magasin.
Est-ce qu'on va se décider à agir Twisted Evil


Dernière édition par Marie le Mar 1 Mar - 7:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  juliette le Lun 28 Fév - 19:17

Même si la clause figure dans le contrat de travail,quel est l'intérêt de donner 2 h de pause à un CDV alors qu'il y a un manque d'effectif?
Car pendant que le cdv se glande, ses collègues galèrent et ce sont les clients qui paient les pots cassés ( CDV indisponible parce que déjà occupé avec un client ; temps d'attente en caisse interminable ; A ce propos, le nombre de clients mécontents de l'attente ,principalement en caisse, s'accentue de jour en jour, ).

Donner 2h de pause de manière exceptionnelle pourquoi pas (après tout nous l'avons signé ce contrat de travail) mais tous les jours ,tout le temps, c'est se tirer une balle dans le pied, c'est aller à l'encontre du projet de l'entreprise qui est le service client avant toute chose. On y est pas, là et c'est dommage parce que ça réduit à néant le travail fait en amont par les cdv (conseils; transmission d'une passion; ....)
Grenouille, avez -vous discuté avec votre DM des problèmes que cette pause à rallonge pouvait occasionnée, pour vous et pour la clientèle?

Bon courage à tous et ne baissez pas les bras!

juliette

Messages : 26
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dm

Message  Invité le Lun 28 Fév - 19:42

Discuter avec la DM ??? Mais tout l'encadrement le sait et s'ils laissent faire, c'est parce qu'ils n'ont que leur budget en tête, leurs objectifs, leur masse salariale ... tout cela vient du haut et c'est de là que le changement doit venir. Les DM et autres ne sont que des marionnettes (plus ou moins selon leur conscience) qui font retomber sur le "peuple cdv" la déshumanisation économique.
Pour sortir de cet enlisement, il faudra mettre la main au "porte-monnaie" (je ne parle pas que des salaires mais aussi des moyens humains...). il n'est pas acceptable d'être exigeant avec les autres quand on ne sait pas comparer ce qu'on leur donne à ce qu'on leur demande.
Marie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

risques psychosociaux

Message  Invité le Jeu 17 Mar - 19:23

Madâme DM a accepté un audit Inspection du travail/DRH Cultura. Comme si elle avait le choix ! Il sera accablant.
Encore une démission : Livres, secteur Jeunesse et Scolaire, avec un courrier (copie DRH) qui l'accuse fermement. Le pire est à venir. ...
Ce ne sera pas faute d'avoir parlé, prévenu, dénoncé. Et, même si des audits ont été menés, aucune Action d'Urgence visant à sauvegarder les salariés et le magasin n'a été décidée. C'est trop tard maintenant.
Marie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le pire

Message  Invité le Ven 18 Mar - 12:05

le pire est arrivé : démission de l'adjoint Livre
Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un petit texte qui m'a fait beaucoup penser à toi, marie...

Message  Amaz le Ven 18 Mar - 17:11

Analyse des risques psychosociaux au travail : les indicateurs disponibles

Le 2 décembre, 2010 - 12:25 par Stéphane Bonnegent

La direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) vient de publier une étude sur les indicateurs disponibles concernant les risques psychosociaux. Ces risques, définis comme des risques pour la santé mentale mais aussi physique crées au moins en partie par le travail à travers des mécanismes sociaux et psychiques, y sont analysés selon six dimensions : les exigences du travail, les exigences émotionnelles, l’autonomie et les marges de manœuvre, les rapports sociaux et relations de travail, les conflits de valeur, et enfin l’insécurité socio-économique.

Détails.

A la suite du rapport 2008 sur la détermination, la mesure et le suivi des risques psychosociaux, un collège d’expertise a reçu pour mission de formuler des propositions en vue du suivi statistique des risques psychosociaux au travail. Ce collège a sélectionné une batterie provisoire d’indicateurs reflétant les différentes dimensions de ces risques, qui ont des conséquences néfastes sur la santé des travailleurs : la Dares explique que les études ont montré un accroissement du risque des maladies cardio-vasculaires, des problèmes de santé mentale, et des troubles musculo-squelettiques (TMS) pouvant atteindre 50 % à 100 % en cas d’exposition aux facteurs psychosociaux au travail.

Pour mieux appréhender ces risques, le collège d’expertise a retenu une catégorisation des risques psychosociaux selon six dimensions :

les exigences du travail : cette notion recouvre la quantité de travail, la pression temporelle du travail (devoir travailler trop vite, de façon hachée, ou subir de nombreuses contraintes de rythme), la complexité du travail (penser à trop de choses à la fois) et les difficultés à concilier vie professionnelle et vie familiale ;
les exigences émotionnelles : il s’agit de tous les aspects émotionnels des relations aux autres (gestion des émotions : calme, colère, peur…) dans un contexte professionnel, que ce soit avec les collègues ou bien avec le public. Par exemple, bien que le travail avec le public ne soit pas nécessairement source de risque psychosocial, 11 % des actifs occupés déclarent vivre « toujours » ou « souvent » des tensions avec le public ;

le manque d’autonomie et de marges de manœuvre : mis en lumière par les travaux du sociologue américain Karasek, cette dimension fait référence aux situations combinant une forte demande et une faible latitude décisionnelle (« Job strain » ou « tension au travail ») ;

le manque de soutien social et de reconnaissance au travail : cette notion fait référence à l’ensemble des rapports sociaux au travail : soutien social et coopération, violence au travail (agression, mépris, isolement…), reconnaissance et sentiment d’utilité du travail, et la clarté du management (ordres contradictoires…) ;

les conflits de valeur : il s’agit de l’état de mal-être ressenti par le travailleur lorsque ce qu’on lui demande de faire vient en opposition avec ses normes professionnelles, sociales ou subjectives, compte tenu de la nature du travail à accomplir ou encore du temps et des moyens à sa disposition ;

l’insécurité de l’emploi et du travail : ce facteur de risque se développe en raison du contexte de crise économique, avec pour conséquences de réduire le sentiment de maîtrise de la situation ainsi que le sentiment d’estime de soi. Par ailleurs, cette insécurité concerne également la « soutenabilité » du travail, puisque 37 % des actifs occupés ne se sentent pas capables de faire le même travail jusqu’à leur retraite.


Au terme de cette analyse, il ressort « que les professions les plus qualifiées sont confrontées à des exigences psychosociales au travail relativement élevées, ainsi qu’à des conflits de valeur plus fréquents, mais qu’elles sont moins exposées au manque de marge de manœuvre, de soutien social ou de sécurité économique que les professions peu qualifiées », précise la Dares. Par ailleurs, les salariés qui travaillent en contact avec le public subissent plus souvent que les autres des contraintes émotionnelles importantes. Enfin, les femmes sont plus exposées que les hommes au manque de marges de manœuvre, de soutien social et de reconnaissance au travail.

avatar
Amaz

Messages : 221
Date d'inscription : 26/03/2010
Localisation : Sud-ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ce texte parle de nous

Message  Invité le Sam 19 Mar - 11:53

ce qui est frappant dans ce texte, c'est qu'il reprend exactement tout ce qui est exprimé dans le forum.
Exigence du travail, exigence émotionnelle, manque d'autonomie et de marges de manoeuvre, manque de soutien social et de reconnaissance au travail, conflits de valeur ...

J'ai le sentiment que les choses peuvent changer, notre parole a porté et la situation actuelle n'est plus tenable, ni socialement, ni économiquement.
Bien avec vous
Marie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lilou

Message  Invité le Jeu 31 Mar - 18:07

Demain, dernier jour de la p'tite du Livre Jeunesse, pas plus haute que ses lecteurs mais bien trop haute pour ce magasin et ce que l'entreprise fait du secteur.
C'était une bûcheronne, une emm.. Very Happy. Du haut son mètre 1/2, par sa pugnacité, elle m'a beaucoup appris.
bye Lilou et see you
Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  boubba320 le Ven 1 Avr - 22:24

Chez nous aussi, beaucoup de monde est a bout.
ce qu'on se dit souvent, c'est que ce c'est notre entente, notre solidarité envers les autres qui nous retiens.
personnellement, ça fait 2 ans, que je vois partir pour diverses raison, tous les collègues (et pour certains amis) que j'ai connu en arrivant a l'époque où ça fonctionnait encore a l'envie et au coeur. certains par choix, je continue a les voir a l'extérieur et de les voir épanoui ça fait bien fou, et d'autres par dépit, cas un peu plus triste. le mec qui m'a formé, mon mentor, est maintenant aux services centraux, plus "tranquille" mais toujours une charge de travail énorme (appro vidéo pour 46 magasins....) sachant que les services centraux subissent une vague de départs et démission assez énorme ces derniers temps. un de mes anciens chef de secteur a été poussé vers la sortie, l'obligeant a s'expatrier sur un autre magasin, avec un statut dm mais un salaire CS, d'autres amis de divers rayon, sont partis avant la "transformation". bref beaucoup de gens que j'appréciais, des gens bien et qui sont soudainement partis. ça fout un coup... même si la "nouvelle génération" qui les remplace est constituée de gens de la même trempe pour la plupart. des personnes solidaires, volontaires, agréables, intelligentes, des gens bien, des bonnes poires encore malheureusement. Nous qui nous considérons comme les anciens maintenant, on essaye de transmettre au mieux notre passion métier et ce qu'on a bien voulu nous laisser, mais c'est pas évident dans ce contexte ou l'inhumanité règne et les chiffres sont rois. quand je vois comme on se défonce en magasin et qu'on vient me dire que ce qui les intéresse, c'est seulement les chiffre, je trouve ça sidérant. le fait de ne pas prendre en considération, l'état des salariés, de ne pas encourager l'effort, de ne pas écouter ceux qui font vivre les magasins, car avec tout le respect que je dois a ma hiérarchie, le fait est que les gens qui ont l'expérience et la connaissance, c'est nous, les conseillers de vente, et ce que je vois, c'est qu'on nous enlève tous les outils qui faisait l'attrait de notre métier. Tout cela réuni, ça enlève quand même pas mal de motivation. Rien qu'une chose "bête". Bien souvent certains embauchent a 7h chez nous, pour avancer sur la mise en rayon livre. ces gens là, il faut savoir qu'ils ont fermé la veille a 20h30. Normal??? au vus de la loi peut être je ne sais pas, le délai est de 11 ou 12h chez cultura ou quelque chose comme ça, toujours est il que si on dépassait cet aspect "légal", le moral reprendrait le dessus et ferait dire aux gens en charge de ces horaires "on va faire se reposer les gens qui ferment et les faire arriver a 11h ou 12h, ça sera mieux niveau repos" et bien j'ai l'impression qu'on a jamais ce genre de pensée dans cette boîte. qu'on vienne me dire que c'est partout pareil. Quoi partout pareil?? est ce une raison pour faire pareil que partout? user les gens jusqu'à la moelle c'est la solution? on va droit dans le mur avec ces réflexion de patrons de bas étages. A croire qu'on est financé par le Medef... j'ai donné un exemple parmi tant d'autre mais je suis vraiment choqué de voir a quel point l'humain est relégué a un plan quasi sous-terrain. heureusement je me suis fait des amis, et dans l'ensemble, toute les équipes du magasins se serrent les coudes et s'apprécient, on arrive même a rigoler entre 2 remontrance digne de professeurs de maternelle. en tout cas je continue, naïvement ou pas, d'espérer voir changer tout ce système pourri qui fait que l'entreprise se voit si belle, qu'elle en oublie le moteur, l'essentiel, les rouages, nous. parce que si on venait a les lâcher tous d'un coup, je peux vous certifier haut et fort, qu'ils seraient dans une belle mélasse! bien évidemment c'est compliqué a faire dans le contexte actuel, mais j'espère que par petites touches, on arrivera a revenir un peu aux fondamentaux qui ont fait la force de la boîte a ses débuts. a savoir passion, coeur, envie et autonomie. si on nous faisait un peu plus confiance, je crois que les résultats magasins et sociétés n'en seraient que meilleurs. il est loin maintenant le temps, ou je pouvais faire mon réassort, redorer mon fond de rayon, prendre le temps de donner matière a choisir a ma clientèle. maintenant, c'est tout pour le fric...........
en tout cas, j'espère qu'on verras qu'on s'est (a mon sens) trompé de direction, et qu'on rectifiera le tir.
Cordialement ^^ Smile

boubba320

Messages : 3
Date d'inscription : 25/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  Admin le Sam 2 Avr - 6:01

Merci pour ce témoignage tellement vrai.

Admin
Admin

Messages : 179
Date d'inscription : 27/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://salariescultura.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  KENZO le Sam 2 Avr - 17:31

J'ai lu attentivement et il me vient une question : Que faites vous ?
Vous subissez tout ?
Vous acceptez tout ?
Dans ton magasin, tu n'as pas de DP ?
En aucun cas vous ne devez accepter de commencer à 7h du matin, si vous terminés à 20h
La règle c'est 12h de repos entre chaque poste. POINT FINAL et il n'y a pas à discuter
Si ces règles ne sont pas respectées, il y a grosse faute
Il faut faire remonter au RH.
On nous oblige à respecter leurs règles mais il faut que ce soit réciproque !
Envoie moi un message privé si tu veux en parlant !
avatar
KENZO

Messages : 118
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  boubba320 le Dim 3 Avr - 14:24

On a pas de DP depuis un bon moment. on essaie de relancer le DM pour refaire des élections.
quant a tout ceci, on a déjà fait la remarque mais ça rentre d'une oreille et ça sort de l'autre. ça tient une semaine et après les écarts reprennent avec toujours une justifications différente mais qui laisse toujours entendre qu'on avait qu'a être plus "productif" la semaine. sauf que la semaine on nous tanne parce que les chefs sont sur les dents a cause des objectifs pas atteints et des mauvais chiffres alors on nous fait couper toute nos tâches quotidienne pour se concentrer sur la vente et plus de mise en rayon. Personnellement je vois ceci d'un œil "extérieur" car pour les 7h par exemple, ça ne concerne pas mon rayon, mais mes collègues libraires, ça me fait mal pour eux. sachant qu'il y a une femme enceinte dans le lot...
Et pour finir, j'aimerais beaucoup qu'une sorte de rébellion se mettent en place, qu'on fasse tomber ce "système" ( je me fais peur a me voir parler comme si j'étais sous le joug d'une dictature, mais en tout cas, c'est un gouvernement a sens unique ça c'est certains!) mais nous avons un effectif qui n'a cessé de tourner, ceux qui étaient DP sont partis, et beaucoup de ceux qui sont arrivés ne veulent pas non plus commencer a l'ouvrir de peur de risquer leur place durement et a peine acquise pour certains, et je les comprends... et moi je ne suis pas DP pour la simple et bonne raison qu'avec mon raisonnement je serais trop "violent", je n'arriverait pas a me contenir face a tels comportement, déjà qu'en tant que CDV je ne me retiens pas, alors en tant que DP j'en viendrais presque aux mains...
mais on est tous d'accord pour dire qu'il faut agir parce que ça part en vrille complet, on accepte pas tout, mais on est pas entendus, on ne subit pas tous mais si on le fais pas on risque gros pour certains, enfin voilà, c'est tout un jeu de lecture entre les lignes. encore un exemple, les réunions Mag ne sont pas obligatoires me semble t il, mais si quelqu'un la manque, on ne se privera de le faire comprendre plus ou moins bêtement. naïvement j'ai envie de penser que c'est de la maladresse et qu'on ne sait pas s'adresser a nous convenablement sans menacer ou critiquer, on sait que la communication dans cette boîte c'est une carence très prononcée.malgré tout je trouve exagéré qu'on le fasse payer de manière systématique et puérile. c'est le jeu du "tu veux pas? et bien prends ça!"
mais vraiment, moi le 1er j'aimerais que tout redevienne comme avant, sans pression ni rien, quand on avait plaisir a venir au travail. je sais plus trop quoi faire et c'est dur d'embarquer du monde dans une sorte croisade a laquelle certains veulent te suivre mais seulement jusqu'à la côte sans prendre la peine d'embarquer, mais encore une fois je les comprends. l'avantage qu'a la boîte c'est qu'avec le contexte, ils tiennent tout le monde par les C*******, ils se disent, "t'es pas content? mais vas y cherche toi du travail ailleurs! y'en a pas!" voilà je ne sais pas trop quoi te dire de plus. on aimerais faire bouger les choses, de manière très forte, qu'ils comprennent bien la situation, mais c'est compliqué sachant que notre hiérarchie est plutôt du genre a ne croire qu'en sa parole et a avoir réponse a tout.

boubba320

Messages : 3
Date d'inscription : 25/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Résistance Passive

Message  Invité le Lun 4 Avr - 20:25

bien avec toi, Boubba.
Ce qui est sûr, c'est que rien ne reviendra comme avant, tout simplement parce que l'entreprise a pris son envol d'un coup, en rasant beaucoup sur son passage. Dont nous. Elle a grandi en oubliant "l'humain" et même si elle dit s'en rendre compte aujourd'hui, ce qui est brisé l'est définitivement.
Maintenant, comment peut-elle faire baisser la pression ? Il faut très vite des recrutements CDV (et je ne suis pas sûre que celui en cours facilitera le travail des CDV sur le terrain et certainement pas dans l'immédiat comme il le faudrait)
Il faut faire baisser la pression issue des charges de travail mais surtout venant de bcp trop de managers regardant vers le haut et si rarement vers nous (encore une fois, le recrutement en cours m'en fait douter).
Il faut revaloriser les compétences, de manière juste, et pas uniquement sous forme de rémunérations variables ...
Il faudrait, il faudrait ...

Alors, la rébelion, pourquoi pas ! Mais tu as raison, la situation économique, la peur semblent peser contre. Sauf que la rébelion n'est pas forcément "la guerre". Ca s'appelle la Résistance Passive Idea
Rien ne vous empêche de lever le pied, de courir moins vite, de refuser de combler le manque de collègues.
N'oubliez jamais que si l'entreprise ne vous traite pas comme des passionnés, elle a besoin de Passionnés pour les clients et la productivité.
Alors, en attendant de trouver mieux ailleurs, pensez-y.
Ne vous détruisez pas.
Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour Boubba320

Message  théano le Jeu 7 Avr - 10:28

Bonjour,
Je voulais te préciser 2 choses qui pourront peut-être t'aider un peu : en tant que DP tu serais salarié protégé (je te déconseille évidemment d'en venir aux mains Smile mais tu pourrais dire ce que tu as à dire avec un minimum de crainte pour ton emploi). Deuxième chose : je rejoins Kenzo sur le problème des amplitudes horaires qui ne sont respectées et je sais aussi combien il peut être difficile de tenir tête à sa hiérarchie sur ce point, donc je voulais juste conseiller à ta collègue enceinte de consulter le médecin du travail : vous n'avez pas à subir ça et elle encore moins que les autres ! La médecine du travail est intervenue 2 ou 3 fois chez nous et, depuis, plus de problème (presque Smile ) !

théano

Messages : 223
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  théano le Ven 10 Fév - 21:16

Côté souffrance au travail, je crois que nous touchons le fond : nous tournons avec des CDD, des contrats-étudiants (7h/semaine), des stagiaires hauts comme trois pommes.
Exemple de remontées des CLIENTS : "C'est votre collègue X qui avait passé ma commande". Réponse : X a fini son contrat, elle n'est plus là. "C'est Y qui s'est toujours occupé de me conseiller". Sauf qu'il a démissionné avec pertes et fracas voilà deux mois... "Et Z, qui faisait les ateliers ? Elle n'est plus là ?" En fait, Z est en longue maladie, ou en formation pour changer d'orientation professionelle, ou en maladie tout court... Clients ahuris : "Incroyable, le turn-over qu'il y a chez vous !" Ben oui, il n'y a que la direction qui refuse de l'admettre...

théano

Messages : 223
Date d'inscription : 29/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: souffrance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum